expression se mélanger les pinceaux

« Se mélanger les pinceaux »

Expression

Par Vercingétorix

11-10-2022

J’espère que vous appréciez la peinture et que vous avez un bon coup de pinceau car l’expression du jour nécessite tout le matériel du parfait peintre : une palette, des couleurs, une toile et du savoir-faire. A moins que la locution « se mélanger les pinceaux » n’aie aucun rapport avec la peinture et qu’on fasse fausse route ?

Quel est le sens exact de l’expression du jour ? Comment est-elle née ? Dans quel contexte peut-on l’employer ? On répond à toutes ces questions dans l’article qui suit.

 

Sommaire

  • La signification de l’expression du jour
  • L’histoire derrière les mots
  • Le bon usage avec des exemples

 

La signification de l’expression du jour

 

La locution « se mélanger les pinceaux » se compose des éléments suivants :

  • le verbe pronominal « se mélanger » qui signifie ici mettre des choses en désordre
  • le nom masculin pluriel « les pinceaux » qui désignent l’accessoire qu’on utilise pour appliquer de la peinture, du vernis ou de la colle

Mot à mot, il s’agit de mettre ses pinceaux en désordre ce qui n’aide pas vraiment à peindre. En réalité, l’expression du jour signifie : s’embrouiller dans une explication, perdre le fil, se tromper. Une personne se mélange les pinceaux quand elle n’arrive pas à s’exprimer clairement, à tenir des propos cohérents. On peut aussi dire qu’on cafouille, qu’on ne trouve pas ses mots.

Quel est donc le rapport avec les pinceaux et le fait de ne pas arriver à parler correctement ?

 

L’histoire derrière les mots

 

L’expression du jour est récente puisqu’elle date du début du XXe siècle. Et malgré ce que l’on pourrait croire, elle n’a rien à voir avec la peinture ! En effet, dans l’argot de cette époque, le terme « pinceau » désigne les membres aux extrémités du corps : les mains et les pieds. Pinceau a été raccourci en pince qui est très fréquent dans les expressions françaises familières « se serrer la pince » pour se serrer la main ou encore « y aller à pinces » pour dire marcher. Quand on se mélange les pinceaux, on s’emmêle donc les pieds et on tombe ou on trébuche.

Par analogie, le fait de perdre l’équilibre et de faire une chute a pris le sens figuré de s’embrouiller dans ses propos et perdre le fil de son discours. Il ne s’agit plus de se mélanger les jambes mais plutôt de se perdre dans ses propres paroles. Une personne qui se mélange les pinceaux n’arrive pas à se faire comprendre car sa manière de s’exprimer n’est pas claire.

 

Le bon usage avec des exemples

 

L’expression du jour appartient clairement au langage familier et possède un ton informel. On la croisera plutôt à l’oral ce qui peut sembler logique car elle est utilisée pour parler d’une personne qui cafouille, qui ne trouve plus ses mots. L’expression est figée et le mot « pinceaux » reste au pluriel car il faut au moins deux pinceaux pour qu’il y ait mélange.

Il est possible d’utiliser une forme synonyme qui possède exactement le même sens: "s’emmêler les pinceaux".

Exemples :

« Gabriel a complètement foiré son oral d’anglais. Il s’est mélangé les pinceaux en commençant par la conclusion et en finissant par l’introduction. »

« Je n’arrive pas à regarder le Trône de Fer. Avec toutes ces familles qui s’affrontent et ces nouveaux personnages qui apparaissent, je me mélange les pinceaux à chaque fois. »

« Isa est une fille brillante mais elle manque de rigueur. A chaque devoir, elle s’emmêle les pinceaux et panique. »

 

Mots associés : s’emmêler les pinceaux, perdre le fil, se tromper, s’embrouiller

 

ça n’est pas aujourd’hui que vous allez vous faire refaire le portrait ! Au final, l’expression du jour n’a pas grand-chose à voir avec la peinture car elle veut dire : s’embrouiller, se perdre dans son discours et tire son origine de la signification du mot « pinceaux » en argot qui désigne les mains ou les pieds.

671

0