nager entre deux eaux nageur bassines expression Megadico

« Nager entre deux eaux »

Expression

Par Vercingétorix

14-12-2022

 

A priori, pour l’expression du jour, il faut être bon nageur et se déplacer avec aisance comme un poisson dans l’eau ! Je m’adresse ici aux marins d’eau douce comme aux vieux matelots. Évitons de tout faire tomber à l’eau pour ce qui est des expressions françaises et essayons de comprendre le sens, l’origine et le bon usage de la locution « nager entre deux eaux ».

 

Sommaire

  • La signification de l’expression du jour
  • L’histoire derrière les mots
  • Le bon usage avec plusieurs exemples

 

La signification de l’expression du jour

 

La locution « nager entre deux eaux » se compose des éléments suivants :

  • le verbe « nager » qui signifie se déplacer à la surface de l’eau à l’aide de certains mouvements
  • la préposition « entre » qui désigne un espace médian, entre deux choses
  • l’adjectif numéral cardinal « deux »
  • le nom féminin pluriel « eaux » qui signifie ici une étendue d’eau

Mot à mot, il s’agit donc de nager entre deux mers ou deux rivières ce qui semble étrange. En réalité, l’expression du jour désigne une personne qui ne veut pas s’engager, qui refuse de prendre position pour une autre personne ou un camp. Quand on nage entre deux eaux, on ne souhaite pas se compromettre ou prendre une décision.

Comment expliquer le rapport entre la natation et la fait de prendre parti pour quelqu’un ou quelque chose ?

 

L’histoire derrière les mots

 

Il faut avoir en tête l’étymologie du verbe « nager » pour mieux comprendre l’expression du jour. En effet, nager vient du latin navigare qui a donné naviguer et navigation. Au XIVe siècle, dans le vocabulaire de la marine, on utilise le verbe « nager » pour décrire l’action de conduire un bateau. « Les eaux » ne désignent pas une mer ou un lac mais les courants à la surface. Ainsi, le capitaine d’un navire qui arrive à « nager entre deux eaux » est un marin habile qui sait manœuvrer son bateau pour garder le bon cap et avancer vers la direction souhaitée.

Avec les évolutions de la langue française, on n’utilise plus l’expression « nager entre deux eaux » pour parler d’un navire mais seulement d’une personne. Mais, l’idée d’éviter de se laisser entraîner par un courant est bien restée. Pour preuve, on parle bien de courant politique afin de désigner un mouvement de pensée au sein même d’un parti.

 

Le bon usage avec plusieurs exemples

 

Il est tout à fait possible de croiser l’expression du jour à l’écrit comme à l’oral.

Elle décrit donc une personne qui, par indécision ou par volonté propre, ne souhaite pas prendre parti ou s’engage pour une cause ou une personne.

Exemples :

« Mathilde n’a jamais pu choisir entre Marc et Rémi, du coup elle passe son temps à nager entre deux eaux. »

« Le sénateur nage constamment entre deux eaux afin de satisfaire les courants progressiste et conservateur de son électorat. »

« Mon père a toujours refusé de choisir entre ces deux équipes : il nage entre deux eaux. »

 

Mots associés : ménager la chèvre et le chou, avoir le cul entre deux chaises, louvoyer

 

Pas besoin d’être un champion de natation pour pouvoir bien utiliser l’expression du jour ! N’ayez pas peur et jetez-vous à l’eau ! Retenez simplement que la locution "nager entre deux eaux" tire son origine de la marine au XIVe siècle et qu’elle décrit une personne qui manœuvre habilement pour ne pas prendre position.

125

0