expression en faire tout un fromage gruyère

« En faire tout un fromage »

Expression

Par Vercingétorix

6-10-2022

On a déjà eu l’occasion de croiser plusieurs expressions françaises formées à partir du mot beurre, je pense qu’il est temps de passer au fromage avant d’évoquer le dessert ! En France, les fromages, c’est du sérieux puisqu’on compte plus de 1200 variétés différentes. Aujourd’hui, on va donc en faire tout un fromage et s’intéresser de plus près à votre camembert préféré.

Comment comprendre l’expression du jour ? D’où vient-elle et dans quel contexte peut-on l’utiliser ? Que vous soyez plus lait de brebis, lait de chèvre ou lait de vache, jetez un œil à l’article qui suit pour trouver les réponses à toutes ces questions.

 

Sommaire

  • La signification de l’expression du jour
  • L’origine derrière les mots
  • Le bon usage avec des exemples

 

La signification de l’expression du jour

 

La locution « en faire tout un fromage » se compose des éléments suivants :

  • le verbe « faire » à l’infinitif qui signifie produire, créer
  • l’adjectif indéfini « tout » qui désigne la totalité
  • le nom masculin singulier « fromage » qui décrit l’aliment produit à base de lait

Mot à mot, il s’agit donc de produire un camembert ou une mimolette. En réalité, l’expression du jour signifie exagérer l’importance d’un évènement ou d’une situation. Quand on fait tout un fromage de quelque chose, on en fait toute une histoire, on donne beaucoup d’importance à un fait qui n’en vaut pas la peine.

Comment expliquer la comparaison entre la fromage et la difficulté d’une situation ?

 

L’origine derrière les mots

 

L’expression du jour est assez récente puisqu’elle est apparue au début du XXe siècle. Pour comprendre son origine, il faut suivre un raisonnement logique. Si on veut fabriquer du fromage, on part d’un élément basique : le lait, et on utilise un processus long et complexe de transformation et d’affinage pour obtenir un produit très élaboré : le fromage. La production nécessite des mois et l’affinage plusieurs années : il faut donc du temps, un savoir-faire et du matériel. De la même manière, une personne qui fait tout un fromage de quelque chose part avec une banalité, un fait simple pour en arriver à un résultat démesuré, disproportionné pour ce qui est de l’importance.

En soi, la locution « en faire tout un fromage » insiste plus sur le procédé de fabrication que sur le produit lui-même. L’adjectif indéfini « tout » renforce l’idée de totalité du processus, d’une réaction qui surprend par son ampleur.

 

Le bon usage avec des exemples

 

On croisera l’expression « en faire tout un fromage » plutôt à l’oral et de manière informelle. Elle appartient clairement au langage familier. L’expression reste figée, on conjuguera seulement le verbe « faire » au temps désiré.

Exemples :

« Allez calme toi Théo ! C’est pas la peine d’en faire tout un fromage! »

« J’ai bien compris monsieur l’agent de police. Pas besoin de faire tout un fromage de cette histoire »

« Dès que Léo a parlé de sa dernière absence injustifiée, sa mère a commencé à en faire tout un fromage. »

 

Mots associés : en faire toute une histoire, se prendre la tête, en faire des tonnes, chier une pendule

 

Ne soyez pas vache, même si vous n’êtes pas un grand amateur de fromages ! Essayez de placer ce que vous venez d’apprendre entre la poire et le fromage et retenez bien que l’expression du jour signifie exagérer, réagir de manière disproportionnée et que le lait n’y est pour rien !

702

1