homophones on ont orthographe Megadico

« On » ou « ont » ?

Orthographe

Par Vercingétorix

21-12-2022

On n’est pas encore sorti de l’auberge avec tous ces homophones qui ont la manie de rendre la pratique de la langue française plus périlleuse ! Aujourd’hui, nous nous intéressons à deux petits mots qui comptent deux et trois lettres mais qui sont très importants : « on » et « ont ».

Combien de fois hésite-t-on avant d’écrire sa phrase et combien de fautes d’orthographe ou de grammaire sont liées à ces homophones ? Pas de panique : on vous explique tout et on vous donne même quelques astuces pour être à l’aise en toute circonstance.

Sommaire

  • « On » : le pronom personnel indéfini

  • « Ont » : la forme conjuguée du verbe avoir

« On » : le pronom personnel indéfini

Formé à partir de l’ancien français home et du latin homo, le mot « on » avec un N final est un pronom personnel indéfini qui est utilisé à la troisième personne du singulier au même titre qu’il ou elle. Il peut aussi remplacer un groupe et dans ce cas, il sera l’équivalent du pronom personnel "nous" . « On » est systématiquement placé devant un auxiliaire ou un verbe conjugué à un temps simple.

Exemples :

« On n’arrête pas d’entendre de mauvaises nouvelles en ce moment. »

« Si jamais la bande de Chablis nous attrape, on va passer un sale quart d’heure. »

« Je viens de me rendre compte qu’on a oublié de fermer la porte de la maison de famille à clef. »

Petite astuce : pour être certain d’avoir fait le bon choix à l’écrit, essayez de remplacer « on » par un autre pronom comme « il », « elle » ou « nous » et voyez si votre phrase a encore du sens.

Exemples :

« Il est incroyable ce magicien ! A chaque fois, on n’arrive pas à comprendre comment il fait son tour. »

« Il est incroyable ce magicien ! A chaque fois, nous n’arrivons pas à comprendre comment il fait son tour. »

« Alors Chloé, on n’est pas encore levé ce matin ? Les vacances sont pourtant finies. »

« Alors Chloé, elle n’est pas encore levée ce matin ? Les vacances sont pourtant finies. »

« L’inspecteur de police fouille chaque recoin de la maison depuis une semaine mais rien n’y fait : on ne retrouve aucune trace du meurtre. »

« L’inspecteur de police fouille chaque recoin de la maison depuis une semaine mais rien n’y fait : il ne retrouve aucune trace du meurtre. »

Mots associés : pronom, sujet, il, elle, nous

« Ont » : la forme conjuguée du verbe avoir

Formé à partir du latin habere, le mot « ont » avec un T final est le verbe auxiliaire « avoir » conjugué à la troisième personne du pluriel au présent de l’indicatif : ils ont, elles ont.

Vous trouverez le verbe conjugué avant un nom ou un participe passé puisque l’auxiliaire avoir est utilisée pour former le passé-composé.

Exemples :

« les chiens ont l’air triste depuis le retour des vacances. »

« Regarde moi cette famille de fainéants ! Ils n’ont encore rien fait de la journée ! »

« Elles ont à peine le temps de finir leurs exercices de grammaire qu’elles en commencent un autre ! »

Petite astuce : pour ne pas faire d’erreur, essayez de conjuguer l’auxiliaire avoir à un autre temps tout en gardant la même personne et regardez si votre phrase a encore du sens. Prenons l’imparfait de l’indicatif : ils ou elles avaient.

Exemples :

« Les joueurs de la Rochelle ont une équipe qui a fière allure ! »

« Les joueurs de la Rochelle avaient une équipe qui avait fière allure !

« Je ne veux pas savoir ce qu’ils ont fait de l’après-midi. »

« Je ne voulais pas savoir ce qu’ils avaient fait de l’après-midi.

Mots associés : avoir, auxiliaire, participe passé

Alors, on a bien compris ? Les homophones du jour n’ont plus de secret pour vous ? Étant donné que ces deux petits mots sont très utilisés, il fallait bien écrire un article dessus et prendre le temps de faire une mise au point. Retenez les quelques remarques qui suivent.

Vous voulez écrire le mot « on » avec un N final si :

  • vous cherchez à utiliser le pronom personnel indéfini

  • vous pouvez remplacer le mot choisi par un autre pronom personnel comme il, elle ou nous

Vous voulez écrire « ont » avec un T final si :

  • vous cherchez à utiliser le verbe auxiliaire « avoir » à la 3e personne du pluriel du présent de l’indicatif

  • vous pouvez conjuguer le verbe « avoir » à un autre temps comme l’imparfait de l’indicatif : ils/elles avaient

87

0