rouler une pelle outil expression Megadico

« Rouler une pelle »

Expression

Par Vercingétorix

4-11-2022

 

Si vous êtes bricoleur et que vous connaissez bien les différents outils, retenez bien que si vous vous prenez un râteau, vous avez fait une mauvaise pioche et vous n’êtes pas prêt de rouler une pelle ! Tout cet outillage n’est pas à prendre au sens premier car on parle en réalité de séduction, d’amour et de préliminaires !

Quel est le sens précis de l’expression d’aujourd’hui ? Comment expliquer ses origines et quand l’utiliser en respectant la langue française ? On vous répond dans l’article qui suit.

 

Sommaire

  • Définir l’expression du jour
  • Comprendre l’histoire derrière les mots
  • Utiliser la locution dans les règles de l’art

 

Définir l’expression du jour

 

La locution verbale « rouler une pelle » se compose des mots suivants :

  • le verbe « rouler » à l’indicatif qui signifie déplacer un objet en le faisant tourner sur lui-même

  • le nom féminin singulier « pelle » qui désigne donc l’outil multi-usage bien connu de tous

Mot à mot, il faudrait donc comprendre qu’on déplacer une pelle en la roulant sur elle-même, ce qui est très étrange. En réalité, l’expression du jour signifie : embrasser une personne sur la bouche en utilisant sa langue. On est bien loin du sens premier qui est nettement moins glamour. Comment est-on passé de l’outil au baiser langoureux ?

Comprendre l’histoire derrière les mots

 

Pour retrouver l’origine de la locution «  rouler une pelle », il faut explorer plusieurs pistes car nous n’avons aucune certitude. La première explication remonte au XVIIe siècle où le jeu de paume, l’ancêtre du tennis moderne, était très pratiqué. Dans son Dictionnaire historique de la langue française, Alain Rey souligne que les joueurs de paume « pelotaient en attendant partie », c’est à dire qu’ils s’échauffaient en faisant quelques échanges avec la balle. Ces préliminaires qui avaient lieu avant un match ont donné plus tard le sens de préliminaires sexuels et on ne pelote plus la balle mais le corps de la personne désirée.

A partir du XIXe siècle, le verbe peloter remplace progressivement patiner qui signifiait caresser avec insistance. De peloter, l’expression est devenue « rouler un pélot » puis, par déformation, « rouler une pelle ». Le verbe « rouler » fait bien évidemment référence au mouvement de la langue. Il s’agit donc d’embrasser avec insistance en roulant sa langue avec celle de l’être désiré.

 

Utiliser la locution dans les règles de l’art

 

Pour bien « rouler une pelle », il faut donc oublier le jardinage et les travaux pour se concentrer sur les jeux amoureux et les préliminaires érotiques. Voyez plutôt les différents emplois suivants. Vous noterez qu’on peut tout à fait écrire « des pelles » pour prolonger le plaisir du baiser !

Exemples :

« Il n’a peur de rien ce mec ! Hier soir, il a discuté un peu avec Mathilde et il lui a direct roulé une pelle ! »

« Je veux absolument aller à ces soirées sur la plage. On raconte que ça roule des pelles à tout va ! »

« Clément a l’air tellement coincé. C’est dur de l’imaginer rouler une pelle à une fille. »

 

Mots associés : s’embrasser avec la langue, se rouler un patin, se rouler un palot, se galocher

 

Vous voyez qu’on peut parler de langue française de différentes façons et que cela n’a parfois rien à voir avec la grammaire ou l’orthographe ? Laissez pelles et râteaux dans votre abri de jardin et pensez plutôt aux préliminaires et aux jeux érotiques quand vous utilisez l’expression du jour.

 

710

0