cerf serf serre sert homophones orthographe Megadico

Cerf, serf, serre ou sers/sert ?

Orthographe

Par Vercingétorix

16-11-2022

 

Dans la forêt, le serf poursuit un cerf qui veut trouver refuge dans une serre alors que cela ne sert à rien. Pas forcément évidemment de s’y retrouver avec ces quatre homophones dont la prononciation est identique mais qui possèdent des sens très différents !

Pour éviter les fautes d’orthographe ou de grammaire, l’article qui suit vous propose une définition claire de chaque mot cité, des exemples concrets et même quelques astuces !

 

Sommaire

  • « Cerf » : le grand mammifère vivant dans la forêt
  • « Serf » : l’esclave attaché à une terre
  • « Serre » : l’abri, la griffe ou la formé conjugué du verbe serrer
  • « Sers/sert » : la forme conjuguée du verbe servir

 

« Cerf » : le grand mammifère à cornes vivant dans la forêt

Sens

Formé à partir du latin cervus, le cerf est un nom masculin qui désigne un grand mammifère de la famille des cervidés qui vit la plupart du temps en forêt accompagné de sa femelle, la biche, et de son petit, le faon. Le cerf est reconnaissable à ses corps ramifiées qu’on appelle également « bois ».

Attention : on ne prononce pas le -F final de « cerf », d’où sa présence parmi les quatre homophones du jour.

Exemples :

« Mon oncle est un passionné de chasse et ce matin, il s’est mis en route à l’aube pour aller traquer des cerfs dans la forêt de Fontainebleau. »

« Aujourd’hui, en me promenant dans les bois, j’ai pu entendre le brame d’un cerf. »

 

Astuce :

Pour être bien sûr que votre phrase est juste, essayez de remplacer le mot « cerf » par celui d’un animal semblable comme le « chevreuil ».

Exemples :

« J’ai eu la chance de croiser un cerf et son petit en me baladant dans la forêt de Longeville. »

« J’ai eu la chance de croiser un chevreuil et son petit en me baladant dans la forêt de Longeville. »

« Ce document animalier étudie le comportement des cerfs durant la période de reproduction. »

« Ce document animalier étudie le comportement des chevreuils durant la période de reproduction. 

 

Mots associés : cervidé, biche, faon, chevreuil

 

« Serf » : l’esclave attaché à une terre

Sens

Formé à partir du latin servus, serva : "esclave", le serf est un nom masculin qui était surtout utilisé à l’époque médiévale et que l’on écrit de moins en moins. Il désigne une personne attachée à une terre dont les biens et le travail appartiennent au propriétaire de cette terre, qu’il soit un seigneur, un roi ou une communauté religieuse.

L’homophone « serf » est aussi un adjectif qui se rapporte à la condition du serf (le servage), proche de l’esclavage.

Attention : pour ne pas le confondre avec le « cerf », on prononce la plupart du temps le -F final. Retenez aussi la forme au féminin de « serf » qui est « serve ».

Exemples :

« Les serfs du village sont entièrement dépendants de la bonne volonté du seigneur voisin. »

« Contrairement au serf, le paysan libre n’a pas d’obligations vis-à-vis d’un propriétaire terrien. »

 

Astuce :

Rappelez-vous que le deuxième homophone du jour commence avec les lettres SER tout comme des mots de même famille sémantique tels que « servage » ou « servile ».

Ensuite, essayez de remplacer « serf » par un synonyme comme « esclave » et voyez si votre phrase a encore du sens.

Exemples :

« J’ai croisé plusieurs serfs qui travaillaient aux champs alors que je me rendais au château voisin. »

« J’ai croisé plusieurs esclaves qui travaillaient aux champs alors que je me rendais au château voisin. »

« Si mon père est pris à braconner sur les terres du seigneur, il sera sévèrement puni car il n’est qu’un vulgaire serf. »

« Si mon père est pris à braconner sur les terres du seigneur, il sera sévèrement puni car il n’est qu’un vulgaire esclave. »

 

Mots associés : servage, servant, servile, esclave

 

« Serre » : l’abri, la griffe ou la formé conjugué du verbe serrer

Sens

Formé à partir du verbe « serrer », le troisième homophone du jour possède plusieurs significations que nous allons rapidement détailler.

Une serre est un nom féminin qui désigne un endroit fermé couvert de vitrages où l’on fait pousser des arbres, des fleurs ou des plantes à toute saison, à l’abri du froid.

Exemples :

« Mes cousins ont des légumes magnifiques qu’ils cultivent dans leur jardin à l’intérieur d’une serre . »

« Le dimanche, ma grand-mère se promène souvent dans le parc des serres d’Auteuil. »

 

La serre peut aussi renvoyer au pied armé de griffes des rapaces ou oiseaux de proie. Dans ce sens, on croisera surtout la forme au pluriel « serres ».

Exemples :

« Le faucon pèlerin a foncé sur le lièvre et l’a attrapé à l’aide de ses serres. »

« Les vautours tiennent fermement la carcasse du mouton dans leurs serres. »

 

Enfin, « serre », « serres » et « serrent » sont des formes conjuguées du verbe « serrer ».

Exemples : je serre, tu serres, il/elle/on serre, ils/elles serrent, serre-moi la main !

 

Mots associés : abri, jardin, griffe, serrer

 

« Sers/sert » : la forme conjuguée du verbe servir

Sens

Le dernier homophone du jour « sert » est une forme conjuguée du verbe « servir » et il a également pour origine le mot latin servire : être esclave.

Formes au présent de l’indicatif : je sers, tu sers, il/elle/on sert

Forme à l’impératif : sers

Exemples :

« En général, je sers le café vers 14h. »

« Alice, tu te sers et après tu passes le plat à ton frère s’il te plaît ? »

« Martin m’a vivement conseillé cette brasserie car on y sert une excellente blanquette de veau. »

 

Astuce :

Essayez de remplacer les formes au singulier « je sers », « tu sers », « il/elle/on sert » par les formes au pluriel : « nous servons », « vous servez » ou « ils/elles servent » et voyez si votre phrase a encore du sens.

Exemples :

« André, je te sers un petit Ricard en attendant les autres convives ? »

« André, nous te servons un petit Ricard en attendant les autres convives ? »

« Tu te sers toujours en premier à la cantine ? »

« Vous vous servez toujours en premier à la cantine ? »

« Cette jeune étudiante sert à n’importe quelle heure de la journée. »

« Ces jeunes étudiantes servent à n’importe quelle heure de la journée. »

 

Mots associés : servir, sers, sert

 

Ne dites pas que cet article ne sert à rien car maintenant vous allez pouvoir faire la différence entre « cerf », « serf », « serre » et « sers /sert » ! Retenez les remarques et les astuces qui suivent pour ne plus faire d’erreur de grammaire ou d’orthographe.

Vous voulez écrire « cerf » avec un -F final si :

  • vous souhaitez utiliser le nom masculin qui désigne un grand mammifère à cornes qui vit dans la forêt
  • vous pouvez remplacer le mot en question par un synonyme comme « chevreuil »

Vous voulez écrire « serf » si :

  • vous souhaitez parler de l’esclave dépendant d’une terre et de son propriétaire
  • vous pouvez remplacer le mot en question par un synonyme comme «esclave»
  • vous cherchez un mot de la même famille que « servage », « servant » ou « servile »

Vous voulez écrire «serre» si :

  • vous souhaitez parler du nom féminin qui désigne un abri ou une griffe
  • vous souhaitez utiliser la forme conjuguée du verbe « serrer »

Vous voulez écrire « sert » si :

  • vous souhaitez utiliser la forme conjuguée du verbe « servir »
  • vous pouvez remplacer le mot en question par une forme conjuguée au pluriel : « nous servons », « vous servez » ou « ils/elles servent »

38

1