embrasser Fanny pétanque cul expression Megadico

« Embrasser Fanny »

Expression

Par Vercingétorix

7-11-2022

 

L’expression du jour fait clairement référence à une région et à son jeu fétiche. En effet, aujourd’hui c’est la Provence qui est à l’honneur avec un sport qui y fait figure de tradition incontournable : la pétanque. Alors imaginez que vous êtes au cœur de l’été avec un pastis bien frais sur une petite place de village dans le Sud de la France et n’oubliez pas votre jeu de boules !

Que signifie l’expression du jour ? Qui est cette Fanny ? Quelle est son histoire ?

On vous raconte tout dans l’article qui suit.

 

Sommaire

  • Comprendre l’expression du jour
  • Retrouver l’origine derrière les mots
  • Le bon emploi: utiliser la locution dans les règles de l’art

 

Comprendre l’expression du jour

 

La locution «embrasser Fanny » se compose des mots suivants :

  • le verbe « embrasser » à l’infinitif qui signifie donner un baiser à quelqu’un ou quelque chose

  • le nom propre féminin « Fanny »

Mot à mot, il s’agit donc de donner un baiser à cette fameuse Fanny. En réalité, l’expression du jour a une signification bien particulière : on l’utilise pour parler d’un joueur ou d’une équipe qui perd 13 à 0 durant une partie de pétanque. Étant donné qu’on joue une manche en treize points, c’est donc une défaite cuisante. Le ou les perdants doivent alors embrasser les fesses d’une représentation féminine appelée Fanny.

Il faut noter que l’expression peut concerner d’autres activités sportives comme le football, le rugby ou encore le ping-pong. Il existe des locutions synonymes telles que « faire fanny », « baiser Fanny », « être fanny » ou « se prendre une fanny ».

Mais qui est cette Fanny au juste ?

 

Retrouver l’origine derrière les mots

 

L’expression « embrasser Fanny » remonterait au XXe siècle et elle est d’abord utilisée dans le milieu des boulistes et des joueurs de pétanque. La Fanny ne désigne pas forcément une personne mais plutôt la représentation d’une femme qui offre son postérieur au vaincu. Chaque club de pétanque qui se respecte possède alors une Fanny qui peut être une peinture, une sculpture ou une simple photographie. Cette fanny est religieusement conservée au siège du club telle une icône et on la sort pour pratiquer le rituel réservé aux perdants.

 

Est-ce que Fanny a vraiment existé ? Plusieurs versions sont mentionnées pour expliquer d’où vient la femme aux fesses généreuses. On dit qu’elle aurait été serveuse dans le Dauphiné au café du Grand-Lemps situé en Isère. Fanny était une gentille fille qui consolait les perdants en se laissant embrasser les joues. Cette tradition concernait les joueurs de pétanque qui n’avaient marqué aucun point. Cependant, un beau jour, c’est le maire du village qui s’est présenté à Fanny et la serveuse n’a pas présenté son visage mais son cul ! L’élu n’a pas bronché et a donc embrasser le derrière de Fanny, d’où l’expression qui est restée de nos jours !

 

Le bon emploi: utiliser la locution dans les règles de l’art

 

Vous l’avez donc bien compris, l’expression « embrasser Fanny » est née dans un contexte bien particulier : la pratique de la pétanque en Provence. Maintenant, il est aussi possible d’utiliser la formule pour décrire un autre sport mais l’idée reste la même : perdre sans marquer un seul point ! N’oubliez pas non plus les équivalences comme « être fanny », « se prendre une fanny » ou encore « baiser Fanny ».

Exemples :

« l’équipe de mon oncle a encore perdu à la pétanque hier ! Les perdants ont du embrasser Fanny devant ses collègues. »

« Les joueurs ne sont pas prêts pour ce match. On va faire de mauvais résultats et on va clairement se prendre une fanny aujourd’hui. »

« J’en ai marre de perdre à chaque fois sans marquer point. Je suis toujours fanny à ce jeu de cartes ! »

 

Mots associés : ne pas marquer un seul point, perdre une partie, être fanny, se prendre une fanny

 

Allez, ne faites pas la tête et dites vous bien que l’important, c’est de participer ! Si vous avez embrassé Fanny aujourd’hui, vous porterez peut-être une couronne de lauriers demain ! Que vous aimiez la pétanque ou que vous soyez un rude compétiteur, retenez que l’expression du jour, qui sent bon les herbes de Provence et le pastis, s’utilise après une partie de boules mais sans forcément avoir les jambes en l’air !

1098

0