marchand marchant site Internet orthographe Megadico

« Marchand ou marchant » ?

Orthographe

Par Vercingétorix

21-10-2022

 

Nous voici de nouveau confrontés à un cas avec des homonymes qui ne différent qu’avec leur dernière lettre : un D ou un T. Celle-ci peut totalement changer le sens et donc vous faire douter au sujet de l’écriture de votre phrase en bon français.

Encore une fois, tout va dépendre du contexte et de l’emploi voulu. Ensuite, il existe une astuce pour mieux retenir la règle pour utiliser le mot correct. Alors je ne vais pas vous faire marcher plus longtemps : commençons dès maintenant !

 

Sommaire

  • « Marchand » : l’activité ou le métier
  • « Marchant » : l’action de marcher

 

« Marchand » : le métier ou l’activité

 

Le mot « marchand » avec un D final est un nom ou substantif masculin qui évoque une personne dont le métier est d’acheter ou de revendre de la marchandise, des produits divers et variés. C’est donc un commerçant, un acheteur/revendeur. Son activité consiste à marchander ou négocier le prix pour avoir le meilleur bénéfice possible.

Petite astuce : retenez que les mots « marchand », « marchandise » et « marchander » comportent tous un D !

Comme nous avons affaire à un nom, « marchand » va pouvoir se rencontrer au féminin et au pluriel.

Exemples :

« Je recommande ce marchand de vélos car il est de très bon conseil. »

«  Ce commerçant en vin n’est pas digne de confiance : c’est un vrai marchand de pognon ! »

« Les marchandes de tissu sont toujours installées au même endroit du marché couvert. »

On dit souvent aux enfants que le marchand de sable arrive pour leur dire qu’il est bientôt l’heure d’aller dormir.

 

Ensuite, « marchand » peut aussi être un adjectif qui qualifie une personne, une entité ou un lieu dont l’activité est en rapport avec le commerce.

Exemples :

« La marine marchande va bientôt appareiller pour se rendre vers une autre escale. »

« J’ai toujours été fasciné par les décorations de Noël dans cette grande galerie marchande. »

 

Mots associés : commerçant, acheteur, vendeur, négociant, marchandise, marchander

 

« Marchant » : l’action de marcher

 

Quand on écrit « marchant » avec un T, on quitte le monde du commerce pour rejoindre celui de la marche, de la promenade et de la ballade à pied. Nous sommes en présence du participe présent du verbe « marcher » qui est toujours invariable. On exprime alors une action qui se déroule, qui est en cours de réalisation.

Il est commun de croiser ce participé présent au gérondif, c’est-à-dire sous la forme « EN + VERBE AU PARTICIPE ».

Exemples :

« C’est en marchant au risque de se perdre qu’on découvre vraiment une ville. »

« Je n’ai jamais vu ce gars là courir : il ne se déplace qu’en marchant. »

 

Plus rarement, « marchant » peut être utilisé comme adjectif et dans ce cas précis, il s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se réfère.

Exemple :

«Dimanche dernier, j’ai observé pour la première fois une battue marchante »

(la battue marchante est un type de chasse où les participants traquent le gibier à pied)

 

Mots associés : en se baladant, en se déplaçant, en se promenant à pied

 

Alors, si vous pouvez très bien croiser votre marchand de légumes préféré en marchant, ne tombez pas dans le panneau et retenez l’astuce suivante :

Vous voulez écrire « marchand » si :

  • vous parlez de celui ou de celle qui possède la marchandise ou qui marchande (retenez la lettre D!)

  • vous évoquez l’activité, la personne, l’entité ou le lieu en rapport avec le commerce

Vous voulez écrire « marchant » si :

  • vous exprimez l’action de marcher

  • vous parlez d’une action qui a lieu maintenant, qui est en cours de déroulement

  • vous décrivez une activité qui se pratique à pied comme la battue marchante

 

721

1