en tous cas Charlie hebdo Chirac orthographe Megadico

« En tout cas » ou « en tous cas » ?

Orthographe

Par Vercingétorix

20-10-2022

 

Qui n’a jamais hésité au moment d’écrire cette locution ? Si le mot « cas » ne pose aucun problème dans le sens où il s’écrit de la même façon au singulier comme au pluriel, le pronom « tout » est plus délicat à gérer. Pas besoin de faire grand cas dans cette histoire car dans les deux cas de figure, l’orthographe est juste ! Alors détendez-vous, pas de tracas et voyons cela au cas par cas.

 

Sommaire

  • « En tous cas » : la formule de moins en moins fréquente
  • « En tous cas » :la formule la plus utilisée

 

« En tous cas » : la formule de moins en moins fréquente

 

La locution adverbiale « en tous cas » signifie « de toutes façons », « quoi qu’il arrive ». Son orthographe est juste et régulièrement utilisée dans la littérature francophone.

Dans un usage courant et parlé, il faut noter que la forme avec « tous » est de moins en moins fréquente. Elle rappelle l’expression « dans tous les cas » qui, pour le coup, s’écrit obligatoirement au pluriel puisqu’en ajoutant le déterminant « les », on insiste sur le fait qu’il existe plusieurs cas.

Exemples :

« Peu importe qu’on serve de la viande, du poisson ou des légumes ; dans tous les cas, il n’est jamais content ! »

« Je suis disponible mardi, jeudi ou vendredi. Dans tous les cas, je veux être prévenu la veille ».

 

L’écriture « En tous cas » sera plus appropriée si on évoque plusieurs cas. Reprenons les exemples précédents en remplaçant « dans tous les cas » par « en tous cas ».

Exemples :

« Peu importe qu’on serve de la viande, du poisson ou des légumes ; en tous cas, il n’est jamais content ! »

« Je suis disponible mardi, jeudi ou vendredi. En tous cas, je veux être prévenu la veille ».

 

« En tout cas » : la formule la plus utilisée

 

L’expression « en tout cas » avec le pronom « tout » au singulier est également juste sur le plan de l’orthographe. Elle signifie aussi « quoi qu’il en soit », « quoiqu’il arrive » ou « de toute façon ». Depuis le milieu du XIXe siècle, on assiste à un usage beaucoup plus systématique de cette forme tandis qu’« en tous cas » perd progressivement du terrain.

La seule nuance qu’on peut apporter est de préférer « en tout cas » pour montrer qu’il n’y a qu’un cas et que celui-ci fait figure de généralité. Vous pouvez alors utilisez l’expression synonyme « dans n’importe quel cas ».

Exemples :

« Qu’il neige ou qu’il pleuve, je passerai en tout cas te chercher en voiture ce soir »

« Bourré ou non ; en tout cas, il n’avait pas à réagir comme cela »

 

Pour compléter cet article, on peut aussi rappeler qu’au XIXe siècle en France, un « en-tout-cas » qualifiait une ombrelle de grande dimension qui pouvait servir de parapluie . C’était donc un objet utile en cas de soleil comme en cas de pluie !

 

Mots associés : de toute façon, quoi qu’il en soit, de toute manière, quoi qu’il arrive

 

Pour résumer, on peut dire que dans les deux cas, vous êtes tranquille ! Les formes « en tous cas » et « en tout cas » sont correctes d’un point de vue grammatical et vous trouverez les deux écritures au fil de vos lectures.

« En tous cas » est plus sollicité quand on parle de plusieurs cas tandis qu’« en tout cas » est préférable quand on parle d’un seul cas.

680

1