faire long feu pistolet poudre expression Megadico

« Faire long feu »

Expression

Par Vercingétorix

10-11-2022

 

L’expression « faire long feu » est plus complexe que ce que vous pensez ! Contrairement à ce que le bon sens pourrait indiquer, elle n’est pas l’exact contraire de la forme négative : « ne pas faire long feu » qui sera l’objet d’un prochain article.

Comment comprendre cette locution française ? Quelle est son origine ? Dans quel contexte peut-on l’utiliser ? On vous apporte toutes les réponses dans l’article qui suit.

Sommaire

  • La définition de l’expression du jour
  • L’histoire derrière les mots
  • Le bon usage avec plusieurs exemples

 

La définition de l’expression du jour

 

« Faire long feu » se compose des éléments suivants :

  • le verbe « faire » à l’infinitif qui signifie ici produire, avoir pour résultat
  • l’adjectif qualificatif masculin singulier « long » qui évoque dans ce contexte la durée
  • le nom masculin singulier « feu » qui désigne ici la décharge d’une arme ou un coup qui lance un projectile quelconque

Mot à mot, il s’agit donc de tirer un coup de feu qui dure. En réalité, l’expression du jour signifie : ne pas réussir, échouer, manquer son but. L’idée de durée n’est pas forcément reprise dans tous les dictionnaires. Certains insistent sur le fait d’une action qui traîne tellement en longueur qu’elle finit par échouer.

Essayons de comprendre l’origine de l’expression qui nous aidera à mieux cerner sa signification.

 

L’histoire derrière les mots

 

La locution du jour tire son origine de l’histoire militaire à une époque où on chargeait les armes à feu (fusil, pistolet, canon) à la main avant chaque coup. Il faut s’imaginer le soldat introduisant la balle dans le canon de son arme puis déposant la poudre pour y mettre le feu et provoquer l’explosion qui lancera le projectile.

La méthode était clairement artisanale et ne fonctionnait pas toujours puisque souvent la poudre était humide ou mal tassée et elle se consumait au lieu de s’enflammer: le coup faisait donc long feu. En effet, si l’amorce ou la mèche d’une cartouche ou bien d’un baril de poudre s’éteint ou se consume trop longtemps, l’explosion n’aura pas lieu ou elle arrivera trop tard pour permettre au tireur d’atteindre sa cible.

La durée de la mise à feu est donc un indicateur du bon fonctionnement de l’arme et du fait de tirer un coup de feu. De nous jours, les cartouches sont étanches et contiennent de la poudre en quantité suffisante. Le sens propre de « faire long feu » ne s’utilise donc presque plus mais on retrouve avec le sens figuré de l’expression du jour l’idée d’une action qui traîne tellement qu’à la fin elle ne réussit pas.

 

Le bon usage avec plusieurs exemples

 

L’expression « faire long feu » appartient au langage soutenu et vous la croiserez surtout à l’écrit. Le groupe nominal « long feu » reste invariable. On emploie donc cette locution pour dire qu’une personne ou une action va probablement échouer et n’aura pas l’effet désiré.

Exemples :

« La stratégie électorale du nouveau candidat écologiste va faire long feu. »

« J’aime le projet de ce groupe d’activistes mais leur impact sur la société française risque de faire long feu. »

« Le pouvoir de séduction de Thierry ne fonctionnent plus vraiment. Ses armes ont fait long feu. »

 

Mots associés : échouer, ne pas réussir, manquer son but, louper sa cible

 

Faites attention à ne pas confondre l’expression du jour avec une autre forme très semblable : « ne pas faire long feu » qui signifie : ne pas durer ou rester longtemps. Malgré leur ressemblance, ces deux locutions ont des origines différentes et elles ne s’opposent pas !

Ensuite, l’expression « faire long feu » tire son origine du vocabulaire militaire et de la mise à feu d’une arme. Elle s’utilise surtout à l’écrit pour signifier qu’un projet ou une personne ne va pas réussir.

831

1