mal mâle malle homophones orthographe Megadico

« Mal », « mâle » ou « malle » ?

Orthographe

Par Vercingétorix

21-10-2022

 

Si on est bricoleur, on évitera de mal faire en oubliant sa malle à outils lorsqu’on veut réparer une prise mâle. Comment s’y retrouver avec ces trois homophones dont le sens peut complètement varier quand on rajoute un accent circonflexe ou un L ?

Rassurez-vous : si la langue française est complexe, des astuces existent pour ne pas faire d’erreur et choisir la bonne orthographe correspondante à l’emploi voulu. Lisez l’article suivant : ce sera un mal pour un bien !

Sommaire

  • « Mal » : le contraire de « bien »
  • « Mâle » : l’opposé de « femelle »
  • « Malle » : le synonyme de « caisse » ou de « coffre »

 

« Mal » : le contraire de « bien »

 

Le premier mot de cette trilogie d’homophones s’écrit sans accent circonflexe et avec un seul L. Issu du latin male : « mal, autrement qu’il ne faut, de façon fâcheuse », il peut être un nom, un adverbe ou un adjectif.

Commençons par le nom masculin : le mal ou un mal désigne le contraire du bien, ce qui est mauvais, malsain. On parle aussi d’un mal en cas de maladie ou de souffrance physique.

A noter que le nom « mal » au pluriel s’écrit « maux ».

Exemples :

« Depuis hier soir, j’ai des maux de tête terrible ! »

« Dans le Seigneur des Anneaux, le personnage de Sauron est l’incarnation du mal. »

 

Ensuite, « mal » peut aussi être employé comme adverbe dont le sens encore une fois est le contraire de « bien ». Comme tous les adverbes, il est invariable et ne s’accorde donc pas en genre et ne nombre.

Exemples :

« Regarde un peu cette fille ! Elle est vraiment mal habillée. »

« Le handballeur s’est mal réceptionné après un saut et il a du sortir sur blessure. »

 

Enfin, « mal » peut être un adjectif invariable que l’on retrouve dans certaines expressions communes de la langue française.

« être mal » : être dans une mauvaise situation

« c’est mal » : c’est mauvais, c’est médiocre

« être au plus mal » : ne pas se sentir bien du tout

« c’est pas si mal » : c’est acceptable

« mettre à mal » : mettre en difficulté une personne ou un groupe (équipe, armée)

 

Astuce : employé comme nom, adverbe ou adjectif, « mal » est toujours le contraire de « bien ». Alors évidemment si vous remplacez « mal » par « bien », le sens de votre phrase va changer mais si la grammaire est juste, c’est tout bon !

 

Mots associés : mauvais, méchant, médiocre

 

« Mâle » : l’opposé de « femelle »

 

Passons maintenant au deuxième mot : « mâle » avec un accent circonflexe et un E final. Issu du latin d’époque impériale masculus : « mâle, masculin, viril », il peut être nom masculin (comme son origine latine l’indique) ou adjectif. « Mâle » désigne ce qui est propre au sexe masculin, ou plus généralement les êtres vivants de sexe masculin par opposition aux femelles.

Exemples :

« Dans cette meute de loups, il est très facile d’identifier les mâles dominants. »

« Je cherche désespérément un hamster mâle pour l’accoupler avec ma femelle. »

« Mâle ou femelle : au final, c’est toujours la même espèce ! »

 

Astuce : essayez de remplacer « mâle » par « femelle » : le sens va changer mais si votre phrase est juste sur le plan grammatical, alors c’est le bon emploi.

 

Mots associés : masculin, viril, homme

 

« Malle » : le synonyme de « caisse » ou de « coffre »

 

La « malle » est un nom féminin qui s’écrit sans accent circonflexe et avec deux L.

Ce mot est issu du francique malha : « besace, sacoche » et il désigne une caisse ou un grand coffre qu’on utilise pour ranger des objets ou qu’on emporte avec soi pour voyager. Parfois, on écrit aussi « malle » pour parler du coffre d’un voiture.

Exemples :

« Le grenier de mes grands-parents est rempli de vieilles malles de voyage poussiéreuses. »

« J’ai quasiment fini de ranger la malle à jouets du petit. »

« La poste va m’expédier une malle de livres pour que je puisse lire cet hiver. »

 

Il existe quelques expressions en français qui utilisent le mot « malle ».

Expressions :

« Faire sa malle » : préparer ses affaires pour partir en voyage

« Se faire la malle » (familier) : s’enfuir, s’évader d’un endroit

 

Mots associés : caisse, coffre, valise

 

Évitez donc de mal faire avec ces trois homonymes et retenez les astuces suivantes !

Vous voulez écrire « mal » si :

  • vous souhaitez utiliser le nom, l’adjectif ou l’adverbe qui désigne le contraire de « bien »

Vous voulez écrire « mâle » si :

  • vous voulez utiliser le nom ou l’adjectif qui désigne un être vivant de sexe masculin
  • vous pouvez remplacer le mot choisi par un synonyme comme « masculin »

Vous voulez écrire « malle » si :

  • vous souhaitez utiliser le nom féminin qui désigne une caisse
  • vous pouvez remplacer le mot choisi par un synonyme comme coffre
865

0