cour cours court courre homophones orthographe Megadico

« Cour », « cours », « court » ou « courre » ?

Orthographe

Par Vercingétorix

1-12-2022

Au cours de mon court séjour au château de Fontainebleau, j’ai pu entendre depuis la cour principale le bruit lointain d’une chasse à courre. Pas forcément évident de s’y retrouver avec les quatre homophones du jour. Ils possèdent exactement la même prononciation, s’écrivent presque de la même manière mais ont des sens bien différents.

Prenez quelques minutes pour lire l’article qui suit car on vous explique clairement le sens de chaque homophone, on vous montre comment l’employer à l’écrit avec des exemples concrets et on vous donne même quelques astuces afin d’éviter les fautes de grammaire ou d’orthographe.

 

Sommaire

  • « Cour » : l’espace extérieur clos, l’entourage ou l’assemblée de justice
  • « Cours » : l’écoulement, l’évolution, la leçon ou la valeur
  • « Court » : le contraire de long ou le terrain de tennis
  • « Courre » : l’art de chasser avec des chiens courants

 

« Cour » : l’espace extérieur, l’entourage ou l’assemblée de justice

Sens

Le premier homophone du jour est formé à partir du bas latin curtis, et du latin classique cohors, -ortis : coin de ferme. C’est un nom commun féminin qui possède plusieurs significations.

En premier lieu, une cour est un espace extérieur clos, délimité par une enceinte faite de murs ou de bâtiments.

Exemples :

« Mes neveux sont encore en train de jouer dans la cour de récréation de l’école maternelle. »

« Si le temps le permet, ce soir nous allons faire un barbecue dans la cour intérieure. »

 

Ensuite, une cour peut aussi désigner le souverain, sa famille proche et son entourage. Les membres de la cour sont appelés des courtisans et leur objectif est de rester à proximité de la famille du souverain. Par extension, une cour peut qualifier le cercle de personnes qui suit une personnalité ou une célébrité.

Exemples :

« Toute la cour d’Angleterre était présente pour célébrer le mariage de l’héritier à la couronne. »

« Cette jeune chanteuse se déplace toujours avec sa cour de fans quand elle part en tournée. »

 

Enfin, une cour désigne l’ensemble des membres d’une juridiction dans un tribunal. La cour est donc convoquée pour rendre justice.

Exemples :

« En cas d’appel, la Cour de cassation est la juridiction la plus élevée dans l’ordre judiciaire français. »

« Les accusés attendent avec impatience le verdict qui doit être rendu par la cour de justice de la ville de Blois. »

 

Astuce :

L’homophone « cour » appartient à la même famille sémantique que « courette », « courtisan » ou « courtois » : des mots qui possèdent tous un -T !

 

Mots associés : assemblée, préau, patio, suite, tribunal

 

« Cours » : l’écoulement, l’évolution, la leçon ou la valeur

Sens

Formé à partir du latin cursus, de currere : courir, le mot « cours » avec un -S final silencieux est un nom commun masculin qui possède également plusieurs significations.

Premièrement, un cours qualifie l’écoulement d’une masse d’eau comme une rivière ou un fleuve. Il s’agit de désigner à la fois le parcours et le mouvement de l’eau.

Exemples :

« La vie est-telle vraiment un long fleuve au cours tranquille ? »

« Depuis le dernier orage, le cours de ce ruisseau a triplé de volume ! »

 

Dans un sens plus temporel, le cours renvoie à la suite, à l’évolution d’une chose, au mouvement continu dans le temps.

Exemples :

« En général, j’adapte toujours mon alimentation selon le cours des saisons. »

« Au cours de sa brève existence, ce jeune philosophe allemand a écrit une œuvre captivante. »

 

Pour ce qui est de l’éducation, un cours est une leçon, un enseignement diffusé au sujet d’une matière ou d’un domaine bien précis.

Exemples :

« Matthias a de plus en plus de mal à se concentrer pendant le cours de philosophie. »

« J’ai peur d’échouer aux prochains examens car j’ai systématiquement sécher les derniers cours d’anglais. »

 

Enfin, l’homophone « cours » peut désigner le prix auquel des marchandises ou des valeurs vont être négociées.

Exemples :

« Je préfère ne plus suivre le cours des valeurs boursières car cela me déprime. »

« Olivier a bon espoir de voir le cours du Bitcoin remonter d’ici la fin de l’année. »

 

Astuce :

Retenez que le mot « cours » appartient à la même famille sémantique que « course », courser » ou «cursus» qui prennent tous un -S !

 

Mots associés : course , courser, cursus, durée, flot, leçon, valeur

« Court » : le contraire de long ou le terrain de tennis

Sens

Formé à partir du latin curtus, l’homophone « court » avec un -T final silencieux renvoie à quelque chose de petit dans le temps ou dans l’espace. Il est donc le contraire du mot « long ».

« Court » est la plupart du temps un adjectif qualificatif. Il s’accorde donc en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Exemples :

« Thomas est trop petit pour monter sur ce mur. Tu peux lui faire la courte échelle ? »

« Mes parties en ligne sur Starcraft sont de plus en plus courtes depuis que j’ai changé de race. »

 

L’homophone « court » peut aussi être employé comme adverbe. Dans ce cas, il reste donc invariable.

Exemples :

« La mère de Jojo a craqué et elle a décidé de se faire couper les cheveux très court 

« Mélanie a complètement paniqué durant l’oral d’espagnol, elle était à court d’idées. »

 

Astuce :

Pensez à le remplacer le mot « court » par son contraire « long » pour confirmer le sens de votre phraser et utiliser la bonne orthographe !

Exemples :

« Le chemin le plus court pour aller au supermarché consiste à passer par l’ancien hôpital. »

« Le chemin le plus long pour aller au supermarché consiste à passer par l’ancien hôpital. »

« Mon oncle préfère aller au cinéma pour voir des courts métrages. »

« Mon oncle préfère aller au cinéma pour voir des longs métrages. »

 

Beaucoup plus rarement, il est possible de croiser le mot « court » en tant que nom masculin dans le domaine des sports de raquette. En effet, on parle d’un « court de tennis » car la locution reprend le terme anglais qui prend un -T final. Il est alors synonyme de terrain.

Exemples :

« Roger Federer n’a pas pu contenir son émotion lorsqu’il est rentré pour la dernière fois sur un court de tennis en temps que joueur professionnel. »

« Mon voisin m’a proposé d’aller jouer au tennis sur un tout nouveau court en synthétique. »

 

Mots associés : abrégé, étroit, petit, bref, concis, rapide, terrain

 

« Courre » : l’art de chasser avec des chiens courants

Sens

Enfin, notre série de quatre homophones se termine avec le mot « courre ». Formé à partir du latin currere, courir, courre est un verbe transitif qui désigne le fait de poursuive un animal avec des chiens courants.

On ne croise cet homophone que dans un domaine bien précis, la « chasse à courre », qui renvoie donc à une manière de chasser avec des chiens qui courent et forcent le gibier à aller dans une direction précise.

Exemples :

« Mes oncles veulent participer à une chasse à courre avec des cerfs dans la forêt de Brocéliande. »

 

Mots associés : chasse à courre, laisser-courre, chiens

 

Pour compléter :

Cet article est déjà bien long mais il faut tout de même insister sur certaines formes du verbe « courir ».

Cours, court, courent, coure et coures sont des formes conjuguées du verbe courir.

- Le verbe courir au présent de l’indicatif : je cours, tu cours, il court, ils courent - Le verbe courir au présent du subjonctif : que je coure, que tu coures, qu’il coure, qu’ils courent

 

Bravo, vous êtes arrivés à la fin de cet article qui n’était pas vraiment court ! Mais les différents homophones du jour sont des mots très communs que vous croiserez forcément de manière quotidienne, à l’écrit comme à l’oral.

Pour ne plus faire d’erreur de grammaire ou d’orthographe, retenez les quelques remarques qui suivent et les cours de français se passeront mieux !

Vous voulez écrire « cour » si :

  • vous cherchez à utiliser le mot féminin qui désigne l’espace extérieur délimité, l’entourage d’un souverain ou l’assemblée de justice
  • vous souhaitez écrire un mot de la même famille que «courette», « courtisan » ou « courtois »

Vous voulez écrire « cours » avec un -S final si :

  • vous cherchez à utiliser le mot masculin qui désigne l’écoulement d’une rivière, l’évolution dans le temps, la leçon ou la valeur
  • vous souhaitez écrire un mot de la même famille que «course», « coursier » ou « cursus »

Vous voulez écrire « court » avec un -T final si :

  • vous cherchez à utiliser l’adjectif ou l’adverbe qui est le contraire de « long »
  • vous pouvez remplacer le mot en question par l’antonyme « long » sans que cela ne rende votre phrase fausse sur le plan grammatical
  • vous cherchez à utiliser le nom commun masculin qui désigne un terrain de tennis

Vous voulez écrire « courre » avec deux -R si :

  • vous cherchez à parler de la pratique de chasse qui consiste à utiliser des chiens courants pour traquer un gibier

147

0