boire la tasse mer vague expression Megadico

« Boire la tasse »

Expression

Par Vercingétorix

3-11-2022

 

Le matin, vous avez l’habitude de prendre un café ou un thé et c’est un geste bien familier que de porter une tasse à ses lèvres et de boire son contenu. Cependant, l’expression qui nous intéresse dans cet article renvoie à une expérience bien plus désagréable, bien éloignée de la table du petit déjeuner. Quelle est la définition exacte de « boire la tasse », d’où vient-elle et comment l’utiliser dans les règles de l’art ?

 

Sommaire

  • La signification de l’expression du jour
  • L’histoire derrière les mots
  • Le bon usage avec des exemples

 

La signification de l’expression du jour

 

L’expression  « boire la tasse » se compose des mots suivants :

  • le verbe « boire » à l’infinitif qui signifie donc avaler une boisson
  • le nom féminin « tasse » qui est un récipient contenant en général une boisson chaude

Cependant, son sens n’a rien à voir avec le fait d’avaler du thé ou du café puisque « boire la tasse » signifie: avaler involontairement une quantité d’eau quand on se baigne ou on nage. Cela arrive souvent à des enfants qui apprennent à nager mais cela concerne aussi des nageurs expérimentés qui sont surpris par une vague.

Par extension, « boire la tasse » veut aussi dire « se noyer » car c’est la première étape d’une noyade ou asphyxie des voies respiratoires causée par une immersion dans un milieu liquide. Ainsi, après avoir bu la tasse, on tousse et on recrache le trop plein d’eau avalé. Comme annoncé dans l’introduction, c’est donc bien une expérience désagréable dont on se souvient en mal.

 

L’histoire derrière les mots

 

Il faut revenir au XVIIIe siècle pour voir la première mention de cette expression française au goût amer. En effet, la 5e édition du Dictionnaire de l’Académie française publiée en 1789 précise : « on dit boire à la grande tasse pour se noyer dans la mer ». Une autre locution commune à cette époque était « boire un bouillon » et elle signifiait au sens figuré « échouer ». On retrouve cette association entre l’immersion et l’échec avec une expression comme « un projet qui coule à pic ».

Aujourd’hui demeure seulement le sens propre de « boire la tasse » qui consiste donc à ingérer involontairement de l’eau. On peut aussi avancer une autre explication, par analogie cette fois, car il peut arriver qu’on boive trop rapidement sa tasse de café ou de thé et qu’on tousse ou crache comme lorsqu’on avale de l’eau de mer.

 

Le bon usage avec des exemples

 

Comme la plupart des expressions françaises, « boire la tasse » est une locution figée et invariable. Si vous écrivez « boire une tasse », elle n’aura pas le même sens ! Voyons donc quelques exemples pour bien comprendre l’usage de l’expression.

Exemples :

« Mon petit frère a encore bu la tasse en nageant dans la piscine de tonton. »

« Loïc est un bon nageur mais avec une mer instable, il lui arrive de boire la tasse. »

« Théo boit systématiquement la tasse quand il se baigne. »

 

Mots associés : se noyer, couler, noyade

 

Gardez bien la tête hors de l’eau et vous ne risquerez pas de boire la tasse ! Si l’orthographe de la langue française peut être une mer très agitée, il y aura toujours une bouée de sauvetage. Pour l’expression d’aujourd’hui, retenez qu’elle s’utilise au sens propre quand une personne avale involontairement de l’eau pendant une baignade.

823

0