homonymes son sont orthographe Megadico

« Son » ou « sont » ?

Orthographe

Par Vercingétorix

9-11-2022

 

Il fait trop de fautes d’orthographe, c’est son problème ? Ou bien ce sont nos problèmes ? Comment faire la différence entre ces deux homophones qui ont la même prononciation mais une signification et une écriture différentes ?

Prenez le temps de lire l’article qui suit pour comprendre le sens, l’usage des mots en question et même retrouver quelques astuces pour ne plus tomber dans les pièges de la langue française.

 

Sommaire

  • « Son » : l’adjectif possessif ou le nom commun
  • « Sont » : le verbe être conjugué au présent de l’indicatif

 

« Son » : l’adjectif possessif ou le nom commun

 

L’adjectif possessif

Formé à partir du latin suum, le mot «son» avec une terminaison en N est un adjectif possessif de la 3e personne du singulier qui correspond donc aux pronoms « il/elle/on ». Sa position dans la phrase est facile à repérer puisque « son» précède forcément un nom commun.

Exemples :

« José ne part jamais en vacances sans son animal de compagnie. »

« Ton frère a encore oublié son blouson chez nous. »

Petite astuce : essayez de remplacer l’adjectif « son » par une autre personne comme la forme plurielle « ses » et voyez si votre phrase a encore du sens.

Exemples :

« Mon grand-père refuse de jouer à la belote sans son porte-bonheur fétiche. »

« Mon grand-père refuse de jouer à la belote sans ses jetons fétiches. »

« Il ne veut pas venir à la soirée de mercredi car son cousin sera là aussi. »

« Il ne veut pas venir à la soirée de mercredi car ses cousins seront là aussi. »

 

Le nom commun synonyme de bruit

Le mot « son » avec une terminaison en N est aussi un nom commun, formé à partir du latin sonus et qui évoque une sensation auditive créée par une onde acoustique. Le son caractérise aussi le volume sonore d’un appareil.

Exemples :

« L’avion de chasse français vient de franchir le mur du son. »

« Sébastien, on est pas sourds ! Baisse le son de la télé tout de suite. »

 

Petit conseil : remplacez le mot « son » par un synonyme comme « bruit » et voyez si votre phrase a encore du sens.

Exemples :

« On n’entend presque pas le son du micro. »

« On n’entend presque pas le bruit du micro. »

« Je crois que ce jouet est en panne car il ne fait aucun son. »

« Je crois que ce jouet est en panne car il ne fait aucun bruit

 

Mots associés : mon, ton, ses, bruit, musique

 

« Sont » : le verbe être conjugué au présent de l’indicatif

 

Le mot « sont » avec une terminaison en NT est une forme conjuguée du verbe « être ». L’auxiliaire est ici à la troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif.

Exemples :

« Ils sont complètement fous ces types ! »

« Mes amis sont arrivés en Grèce et ils vont y rester une semaine. »

 

Pour ne pas vous mélangez les pinceaux, pensez à l’astuce suivante : essayez de conjuguer « sont » à l’imparfait (étaient) ou au futur simple (seront) et regardez si votre phrase a encore du sens.

Exemples :

« Les habitants de ce village sont tous des descendants de travailleurs polonais. »

« Les habitants de ce village étaient tous des descendants de travailleurs polonais. 

« Mes pizzas sont toujours une réussite ! »

« Mes pizzas seront toujours une réussite ! 

 

Mots associés : être, étaient, seront

 

Ce sont donc les homonymes qui vous posent problème ? Son orthographe lui joue des tours ? Respirez profondément, détendez-vous et surtout retenez les remarques suivantes.

Vous voulez écrire « son » avec une terminaison en N si :

  • vous voulez utiliser l’adjectif possessif de la 3e personne du singulier
  • vous pouvez remplacer le mot choisi par un adjectif possessif à une autre personne comme « mon » , « ton » ou « ses »
  • vous voulez décrire la sensation auditive
  • vous pouvez remplacer le mot choisi par un synonyme comme « bruit »

Vous voulez écrire « sont » avec une terminaison en NT si :

  • vous cherchez à utiliser le verbe auxiliaire "être" à la troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif
  • vous pouvez conjuguez le mot choisi à une autre forme temporelle : « ils étaient » ou « ils seront ».

720

0