joindre les deux bouts femme corde expression Megadico

« Joindre les deux bouts »

Expression

Par Vercingétorix

2-11-2022

 

« Bout » appartient à ces petits mots qu’on utilise très souvent dans la langue française et dans des contextes très différents. Il est donc très fréquent dans les expressions de la vie quotidienne : il s’agit de tenir le bon bout, d’aller jusqu’au bout ou encore d’être à bout de nerfs.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la locution « joindre les deux bouts ». Comment doit-on la comprendre ? Quelle est son origine dans la grande histoire de la langue française ? Dans quel contexte peut-on l’utiliser ? On répond à toutes ces questions dans l’article qui suit.

 

Sommaire

  • La signification de l’expression du jour
  • L’histoire derrière les mots
  • Le bon usage avec des exemples

 

La signification de l’expression du jour

 

La locution « joindre les deux bouts » se compose des éléments suivants :

  • le verbe « joindre » qui signifie relier, rapprocher deux choses
  • le groupe nominal « les deux bouts » qui désignent donc les deux extrémités d’un objet

Mot à mot, il s’agit donc de relier les deux extrémités d’un objet, ce qui ne nous avance pas beaucoup. En réalité, l’expression du jour signifie : avoir assez d’argent pour boucler le mois, tenir son budget. Une personne ou un foyer qui arrive à joindre les deux bouts se trouve dans une situation financière suffisamment bonne pour pouvoir régler toutes les dépenses du mois et s’en sortir de justesse.

Mais comment expliquer le rapport entre le fait de rapprocher les deux bouts et la gestion des finances d’une famille ?

 

L’histoire derrière les mots

 

Pour tenter d’expliquer l’expression du jour, il faut mobiliser deux domaines : l’agriculture et la mode.

L’agriculture et la période de soudure

Le monde agricole utilise la locution « période de soudure » pour parler des mois où les temps sont durs car on termine les restes de la récolte de l’année passée alors qu’on n’a pas encore commencé la récolte suivante. Il faut donc se serrer la ceinture et survivre avec ce qu’on a. L’expression d’aujourd’hui parle justement de « joindre les deux bouts », autrement dit de pouvoir faire la soudure, de passer cette période difficile entre les deux récoltes. Les deux bouts décrivent donc les deux périodes de l’année.

La mode et la collerette en dentelle

L’origine de la locution du jour est aussi peut-être liée au monde de la mode au XVIe siècle en France. A cette époque, les nobles portaient un accessoire très particulier : une collerette, aussi appelée « fraise » qui était une sorte de col amovible en dentelle blanche plissée. Un tel objet était un marqueur de richesse car son prix était très élevé. Ainsi, plus la collerette était épaisse, plus celui qui la portait était riche.

Le souci avec ce genre d’accessoire a lieu durant le repas car, comme une fraise se met autour du cou, il est compliqué de ne pas la tacher quand on mange. Étant donné sa blancheur écarlate, on voit forcément les taches de gras ou de sauce. Pour se protéger, les personnes vont utiliser des serviettes de table en tissu mais la taille de la collerette pose problème pour nouer la fameuse serviette autour du cou : on a donc du mal à joindre les deux bouts ! Et voici le lien avec notre expression du jour : à dépenser tout son argent dans l’achat d’une grande fraise, les nobles m’ont plus de sous pour acheter une serviette qui correspond à la taille de leur collerette.

 

Le bon usage avec des exemples

 

L’expression « joindre les deux bouts » appartient plutôt au registre populaire et on la croisera surtout à l’oral. Elle signifie donc qu’on arrive à vivre correctement et à finir le mois sans trop se priver.

On rencontrera souvent la locution à la forme négative : « ne pas arriver à joindre les deux bouts » pour décrire une famille ou une personne qui a des difficultés financières et ne peut pas boucler son budget.

Exemples :

« Paul galère en ce moment, il n’arrive vraiment pas à joindre les deux bouts. »

« Je pense que ce petit boulot m’aidera à joindre les deux bouts. »

« Les voisins ont décidé de louer une de leurs chambres à un étudiant anglais pour pouvoir joindre les deux bouts et mettre un peu d’argent de côté. »

 

Mots associés : nouer les deux bouts, gagner sa vie, subsister, survivre

 

Alors, vous voyez que cet article, ça n’était pas le bout du monde ! Quand on parle de finances, la langue française regorge d’expressions diverses et variées pour exprimer des situations différentes.

Pour aujourd’hui, retenez que la locution « joindre les deux bouts » décrit une personne ou une famille qui arrive à finir le mois grâce à des revenus suffisants. L’expression tire sans doute son origine du monde agricole et de la mode à la cour de France au XVIe siècle.

803

0